Imprimer

Pré-vert UNPCS ®

Centres d'accueil pour la retraite des chevaux

Premier service de ce type au monde !


prevert unpcsVotre cheval ne peut plus être monté, ou du moins, son activité montée doit être réduite.

Vous souhaitez donner un environnement heureux à votre loyal compagnon avec des services réguliers : un pré avec de l'herbe, pour l'exercice et son équilibre psychique, un abri correct, une surveillance et des soins sous des regards compétents.

Vous souhaitez payer un prix de base de 150€ par mois de pension.

Les centres licenciés Pré-vert UNPCS ®, licenciés sous contrat par notre association, s'engagent auprès de vous au respect de la qualité de l'hébergement.

Pour recevoir plus d'information sur Pré-vert UNPCS ®, adressez-nous vos questions par e-mail.

 3 questions à François Carrara Président de l'UNPCS Union Nationale des Propriétaires de Chevaux de Selle

1- Vous avez souhaité rationaliser les centres d' accueil pour chevaux retraités..

OUI. Parce que'il y a pléthore de ces pensions, à tous les prix, et qu'il n'existe aucun contrôle. Les Centres Pré-

Vert UNPCS ® licenciés sous contrat par notre association, s'engagent auprès de vous au respect de la qualité de l'hébergement. Ce sont des professionnels et des particuliers qui aiment les chevaux.

2- Comment recrutez-vous les centres et quels contrôles effectuez-vous ?

Ils font acte de  candidature en précisant leur motivation. Ils remplissent un long questionnaire qui nous permet de connaître les installations, évaluer les compétences et la disponibilité des hôtes.

Nos avons un cahier des charges : 1/2 hectare par cheval, abris en dur, pas de clôture barbelée, une alimentation en eau propre, des prés entretenus en zone non inondable, débarrassés de tout ce qui peut être dangereux.... Ensuite, nous avons un long entretien téléphonique, puis nous allons sur place vérifier lorsque le contrat est signé.

Ils restent libres de fixer leurs tarifs, en fonction ds infrastructures proposé. Nous pouvons effectuer des contrôles surprises.

3- Quels conseils donneriez-vous aux propriétaires de futurs retraités ?

Ne  jamais donner son cheval lorsqu'on le confie, il faut en rester propriétaire et pouvoir le récupérer si besoin est.

Pour moi une pension à moins de 150 euros es suspecte. Car même un "Retraité nécessite du temps, de l'alimentation et du fourrage, des herbages entretenus.

Il est nécessaire que le propriétaire aille visiter les pensions, poser un maximum de questions à l'hôte, voie s'il a les compétences, regarder les autres chevaux... Ne pas hésiter à passer sans prévenir. Quand on habite dans les grandes métropoles, il est également préférable que votre compagnon  soit un peu  plus loin de chez vous mais dans un bel environnement, dans un lieu adapté,  avec des gens compétents .... et des prix moindres.

 

i1. Les prix sont variables en fonction de la région et des prestations que vous souhaitez offrir à votre cheval.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à nous contacter par mail ou téléphone

Tél : 01 34 94 72 18
Fax : 01 34 87 44 04